Comment coacher un futur manager ?

Le coaching management devient le levier d’évolution pour des managers en devenir. D’ailleurs, il est perçu comme un pivot du management qui est plus performant. Par conséquent, il requiert certaines qualités à ceux voulant coacher une équipe efficacement. Cependant, une des clefs est la posture. Lorsque vous vous apprêter à prendre le nouveau poste, il ne faut pas croire que ce qui avait fait dans la précèdent la réussite, fera dans le suivant une réussite. D’autant plus si le changement du poste aura lieu dans la même société.

Se montrer empathique et constructif

Sans avoir une faculté de se mettre à la place d’un autre, on ne pourra pas coacher une équipe. Toutefois, il est essentiel de faire ressortir des réalités de ce qu’un collaborateur vit au quotidien. D’ailleurs, le coach spécialisé en management doit être prévenant et aussi toujours disponible afin de se mettre dans la posture de reformulation, de questionnement, mais aussi d’écoute attentive. Cependant, il faut se garder d’oublier que l’on reste dans un cadre professionnel et qu’il existe des enjeux collectifs.

Laisser de côté les jugements et faire preuve de flexibilité

D’autre part, vous devez également laisser de côté les jugements. Si vous voyez que certains des salariés ne sont pas vraiment à la hauteur des objectifs, vous devez essayer de voir autrement les choses. Il nécessite d’un vrai coup de pouce afin de devenir plus performants. Dans ce cas, vous devez aussi les accompagner. La posture constructive et positive est nécessaire pour avancer et pour rassurer. Il est aussi important de faire preuve de flexibilité. Il faut s’adapter au mode de fonctionnement ainsi qu’à la façon d’être de vos collaborateurs. Par exemple, vous pourrez augmenter une marge de manœuvre à la personne que vous avez supposé autonome. En revanche, il faut être plus présent avec ceux qui nécessitent encore de soutien, sans pour autant effectuer à leur place.

Privilégier le feedback et déléguez au cas où

Le feedback, c’est le puissant activateur de motivation. Dans ce cas, il s’avère très efficace au coaching. Les retours semblent, en effet, constituer le bon moyen de renforcer quelques comportements pertinents et aussi d’en dissuader d’autres. Il ne faut pas hésiter à reconnaître les efforts d’un salarié qui se montre consciencieux et qui travaille bien. Dans le cas contraire, il faut comprendre ses difficultés. Cela pourra aussi l’aider à avancer. Cependant, si vous n’avez pas réunies toutes les conditions afin que vous puissiez coacher l’équipe, surtout vos collaborateurs convenablement, il est important de passer le flambeau à la personne de confiance.

Les principaux champs d’action du coaching de la personne
Pourquoi les clients ont-ils besoin d’un coaching de réorientation ?